Veille business intelligence juin 2015

Outils DataViz, Data Discovery, Data Story Telling

Nouvelle version de Power BI Designer (Beta)

Microsoft vient de sortir la version du mois de mai 2015.Microsoft Power BI

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une refonte complète de l’outil, mais de l’implémentation de nouvelles fonctionnalités utiles et qui vous permettront de gagner des heures dans la manipulation de vos données et de vos tableaux de bord.

Nous avons écrit un article spécialement sur ce sujet

Ressources :

Vidéo de présentation des fonctionnalités

Lien de téléchargement

Qlik Sens Self-service Business Intelligence

QlikSense sort sa V2

Qlik a lancé le 24 juin la V2.0 de QlikSense. Quatre principales fonctionnalités  accompagnent cette sortie :

  • Smart data load qui va permettre à l’utilisateur de connecter plusieurs sources de données entre elles pour pouvoir croiser des données.
  • Smart data compression qui permet à l’utilisateur d’analyser extrêmement finement ses données en se plongeant, de manière très lisible, dans des milliards de points dans des diagrammes de nuages de points.
  • Print and export qui autorise l’utilisateur à exporter  des données au format PDF et Powerpoint, ce qui, détail non négligeable, permet d’éviter les impressions écran dans le cadre de présentations des résultats/analyses aux équipes.
  • Qlik Data Market qui met à disposition des utilisateurs des données externes telles que les données météorologiques ou des taux de change.

Cette nouvelle version permet d’améliorer l’expérience utilisateur et de simplifier la prise en main de l’outil par des fonctionnels, en particulier sur la partie « connexion aux données ».

Voici le lien pour télécharger cette nouvelle version :  QlikSense Desktop 2.0

Entreprise

 

Oscaro utilise BIME comme outil de reporting !

Le site de vente en ligne de pièces auto Oscaro qui génère plus de 30Oscaro logo0 millions de CA et leader sur le marché, a décidé  il y a environ un an de s’appuyer sur ses données pour améliorer l’expérience client. Pour apporter des éléments concrets aux différents analystes métiers (marketing notamment), Oscaro a décidé de mettre en place un nouveau système décisionnel basé sur une approche big data et 100% cloud dans l’objectif de maîtriser le volume de données ainsi que les coûts d’infrastructures. La troisième problématique à maîtriser était l’accessibilité de l’outil de reporting à des fonctionnels.  Le choix final de l’outil s’est porté sur BIME qui rentre complètement dans ces trois critères.

Désormais, les utilisateurs métiers travaillent à partir de données issues de plus de 80 sources  (qui  sont centralisées et « nettoyées » dans Hadoop  puis déversées dans Big Query) et peuvent croiser, par exemple, le catalogue produits avec les données de navigation et de ventes afin d’obtenir les marges produits, des données logistiques transporteurs (ponctualité des réceptions) ou bien des informations sur la satisfaction client. La très bonne compatibilité des outils Biq Query / BIME permet aux métiers de réaliser en temps réel des analyses simples et précises sur des volumes de données considérables.

Les utilisateurs ont particulièrement apprécié certaines fonctionnalités comme les analyses temporelles  (N vs N-1, 3 derniers mois…), la capacité des outils à filtrer simplement, les types de visualisations proposés, la facilité de partage des rapports ou bien encore la simplicité de connexion entre BIME et Big Query.

Au-delà de la valeur ajoutée sur la conception des tableaux de bord (dont les mises en place se sont étalées sur deux mois), BIME a également permis à Oscaro de qualifier les données issues des systèmes sources et donc d’identifier très rapidement les incohérences.

Pour finir, ce démarrage réussi a conduit Oscaro à intégrer, à terme, les achats ainsi que les données financières dans BIME.

Source : Blog BIME

Enjeux Métiers

Les données, un puits immense de ressources pour définir sa stratégie de pricing

Les entreprises de B2B n’ont pas encore pris la pleine mesure de ce queArgent pouvait apporter l’exploitation de leurs données à leur politique de pricing. Contrairement au B2C, l’analyse des données à des fins de pricing n’est pas une action prioritaire alors que c’est pourtant un levier fort de la performance de l’activité. Des outils de pricing basés sur la segmentation client existent bien évidemment mais les entreprises les utilisant se privent d’une richesse de données qui leur permettrait d’aller beaucoup plus loin dans les analyses et la segmentation. Les prix pratiqués seraient plus adaptés et plus justes. L’entreprise pourrait également suivre l’évolution des prix, des taux de remise ou des marges et en faire des analyses plus poussées. La baisse des taux de remise pourrait s’expliquer par des ventes se déplaçant de clients bénéficiant de taux de remise élevés vers d’autres bénéficiant de taux de remise faibles ou bien par une concurrence réduite sur un type de produit. Toute une série d’indicateurs de marge, de stock, de taux de transformation, de prix des concurrents permettraient un pilotage plus fin des prix au quotidien et de faire des analyses post actions. Cela nécessite bien évidemment des compétences pointues en termes de pricing mais la valeur ajoutée est réelle. L’article ci-dessous décrit très bien les enjeux d’un tel investissement.

Source : Décideo

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :