Archives Mensuelles: mai 2015

Veille BI avril 2015

Où en est le Cloud Computing ?

Cloud fun

Le cloud hybride de plus en plus présent en Europe ! 

Si les entreprises n’ont pas encore adopté à 100 % le cloud, elles ont trouvé un modèle intermédiaire qui les rassure, en l’occurrence le cloud hybride. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si dans le monde du décisionnel, les outils du marché tels que BIME ou Power BI  proposent des solutions hybrides.

Pourquoi ce modèle plait-il ? Les entreprises sont attirées par ce modèle car il permet une bascule progressive vers le cloud avec des gains financiers associés mais il rassure en termes de sécurité de données !

Comment cela se traduit-il dans les faits? De manière simplifiée, les tableaux de bord sont bien présents dans le cloud… en revanche, les bases de données sont stockées dans l’entreprise. De ce fait, seuls les données utilisées dans les reporting sortent de l’entreprise au moment des rafraîchissements des données.

Au-delà de cet exemple de méthode appliquée au décisionnel, cet article vous apportera des données quantitatives et qualitatives sur  l’adoption de ce modèle.

Source : Le monde informatique

Data Visualization, Data Discovery, Data Story Telling

décision

4 bonnes raisons pour une PME d’étudier les nouvelles solutions de décisionnel de plus près !

Beaucoup de PME ne font pas des outils de décisionnel une priorité, préférant focaliser leur attention et leur budget sur leur coeur de métier ou sur des outils commerciaux. Cela risque pourtant bien de changer, car les éditeurs se sont adaptés aux contraintes des PME et les contextes ultra concurrentiels de chaque domaine obligent les entreprises à s’attarder sur les outils permettant d’améliorer leur prise de décision. Au delà de la très importante réponse en termes de budget à travers des tarifs relativement faibles par rapports aux solutions traditionnelles, ces nouveaux outils répondent à quatre besoins :

– La simplicité d’utilisation / d’analyse : les nouveaux outils, via de puissants algorithmes, permettent à des chefs d’entreprises, des managers et autres profils fonctionnels de réaliser des analyses poussées sur les données.

– La disponibilité rapide et en continu des données : des tableaux de bord peuvent être réalisés en quelques minutes là où plusieurs  jours de développement étaient nécessaires sur les anciens outils. Les données peuvent être par ailleurs rafraîchies en temps réel, ce qui permet une prise de décision basée sur des informations qui sont au plus près de la réalité à un instant T.

– La visualisation graphique des données : les nouveaux outils de décisionnel, qualifiés d’outils de BI en self service, offres une multitude de visualisations graphiques possibles et nombre d’entre-eux vous proposent le type de graphique le plus adapté à vos données et l’analyse que vous voulez en faire.

– L’accessibilité aux données en tout lieu  : la BI en self service intègre souvent la notion de cloud et permet ainsi à des commerciaux ou des visiteurs médicaux, par exemple, de disposer de données d’analyse avec eux et ajustées en temps réel. Le cloud qui, par ailleurs, permet un déploiement rapide, simple et à moindre coût de ces outils.

Source : InfoDSI

Bime est désormais connecté à MailChimp

Mailchimp

Bime vient de mettre en place un connecteur MailChimp. Pour rappel, MailChimp est un outil qui permet de gérer les campagnes d’e-mailing avec notamment la création de formulaires, la mise en place d’envois automatiques de Newsletter…

Entreprise

Les laboratoires pharmaceutiques Théa choisissent BIME comme nouveau système décisionnel ! 

Je sors d’une session « agilité » durant laquelle j’ai joué aux legos 🙂 Je me vois donc dans l’obligation de mettre un peu d’agilité Laboratoire Thea(approximative) dans la présentation de cet article. Cela se traduit par une description sous forme de user story qui est un terme propre à l’agilité 🙂 Pour les détails il faudra se plonger dans l’article… 😉

« En tant que CRM-manager  des laboratoires pharmaceutiques Théa, je souhaite avoir une nouvelle solution décisionnelle au sein de mon entreprise  (suite à une très forte croissance et l’obsolescence de mon précédent outil : Excel 🙂 )

Business Value :

  • Meilleure compréhension du marché via de nouveaux indicateurs exploitables
  • Accès aux données à chaque instant

Critères d’acceptation :

  • Budget limité
  • Ressources IT limitées
  • Mobilité : Mise en place d’un programme d’équipement « Ipad Only » pour les visiteurs médicaux »

La solution technique apportée à cette User story n’est autre que la mise en place de l’outil décisionnel BIME dans le système d’information.

Pour connaître la suite… ici

L’actualité de la Business Intelligence internationnale l’étranger

Le milieu hospitalier américain mise sur les données pour la bascule de son modèle économique

Les établissements de santé américains sont dans une phase de transition de leur modèle en basculant doucement des honoraires de services vers le  remboursement des soins basé sur la valeur. Cela signifie prodiguer des soins adaptés,de qualité et Hôpitalà des coûts raisonnables en se basant sur la nature des soins et tout cela par opposition à une gestion basée sur les coûts et la rentabilité. Pour réaliser cette transition,  les directeurs financiers utilisent désormais l’ensemble des informations qu’ils ont à leur disposition.

Ainsi des données ont par exemple permis de mettre en évidence que les salles de soins intensifs visaient à décharger les installations et équipes compétentes dans certains établissements. Le problème étant que cela n’entraîne pas les mêmes coûts alors que le soin est le même. Autre exemple, de nombreuses réadmissions hospitalières se déroulent le dimanche. Après analyse, il s’avère que cela correspond essentiellement à des personnes sorties le vendredi et qui n’ont pas vu de médecin post sortie le week-end. De fait, les hôpitaux  envoient désormais un médecin ou spécialiste le lendemain de la sortie chez le patient afin de s’assurer de son état de santé. Cela coûte moins cher qu’un retour aux urgences et permet de garantir le bon état de la personne.

La donnée a donc été placée au centre de la transformation et cet article donnera peut-être des idées aux responsables financiers français du secteur de la santé (même si le système est bien différent entre les deux pays…)

Source : Healthcarefinancenews

Tagué , , , , , , , , , , ,